ÉDUCATION – Le chien

COMMENT EDUQUER SON CHIEN

Vous venez d’ouvrir la porte de votre foyer à un animal dont vous ne savez pas grand chose, même si le refuge -éviter animaleries et particuliers- qui vous l’a confié, vous a donné les grandes lignes de son caractère. Il n’y a, en général, pas de période d’essai. La drague et ses tâtonnements pour faire connaissance, n’existent pas. Juste un sacré coup de foudre ou un geste de solidarité face à un appel à l’aide.

Le résultat est une découverte réciproque au fur et à mesure des instants échangés. Il vous faudra éduquer les plus petits aux pratiques les plus élémentaires de la « vie en société » et quelquefois réapprendre aux plus grands à interférer de façon harmonieuse avec vous, les autres personnes et les animaux en général.

Chaque animal a son histoire. Il est important que vous la connaissiez pour mieux comprendre certaines de ses réactions. Vous saurez ainsi avoir le comportement approprié.

L’éducation d’un animal doit lui faire comprendre ce que vous attendez de lui, tout en lui démontrant votre compréhension face à des attitudes que vous souhaitez corriger. Les comprendre ne veut pas dire les accepter. Il s’agit de trouver la bonne réponse à la fois ferme, JUSTE, cohérente et aimante. Le « non non » ou « hep hep »ou carrément le « non » etc…devrait être suivi de « bien mon petit loup »… ou quelque chose dans le genre et, pour récompenser de gros efforts de sa part, pourquoi pas une petite récompense (une ou deux croquettes – évitons les friandises trop sucrées).

Penser aux autres, aux personnes que vous côtoyez – si le fait que votre chien vous lèche les pieds, grimpe sur vos genoux, mange à votre table etc.. ne vous gêne pas, cela peut être extrêmement désagréable pour d’autres. Votre chien peut être « pris en grippe » et rabroué sèchement, si ce n’est davantage, ou carrément « interdit de séjour ». Des situations conflictuelles pour vous mais aussi pour lui. Il est facile de l’éduquer de façon à éviter cela.

COMMUNICATION – PATIENCE – TOLERANCE

COMMUNICATION – PATIENCE – L’éducation d’un chiot, d’un chien adulte doit commencer dès son arrivée à la maison. Il est totalement inconscient de vos attentes, de vos règles de votre mode de vie. La première chose est de les lui apprendre, de communiquer avec lui, de lui donner des repères. Pour cela, le laisser en capacité d’écoute, en confiance, c’est-à-dire ne pas crier, ne pas le taper. Lui montrer ce qu’il doit faire avec calme, patience mais aussi bonne humeur ; un pipi sur le tapis, ce n’est pas grave ! Ne jamais perdre son sang-froid, cela ne pourrait que le faire régresser ou en tous cas ne pas le faire progresser. Il doit vous considérer comme son ou sa meilleur(e) ami(e) qui ne lui veut que du bien, et il vous écoutera ne serait-ce que pour vous faire plaisir.

COHERENCE – Ne jamais accepter une attitude un jour, et le gronder pour la même attitude un autre jour : il ne saura plus ce que vous attendez de lui, et doutera des instructions que vous lui donnerez par la suite.

LES SANCTIONS –

Selon plusieurs études, la mémoire courte d’un chien serait entre 2mn et 10mn, voire un peu plus. Important à savoir lorsqu’il s’agit de sanctionner une action précise. Le faire au-delà de sa mémoire courte ne sert à rien car il aurait déjà oublier la raison de votre mécontentement.

AVANT DE SANCTIONNER – Essayer de détourner son attention de son entêtement à de ne pas écouter. Pour cela, le jeu est un atout. Une fois le moment de complicité joyeuse passé, il devrait être plus à votre écoute. Cela vaut de toutes façons la peine d’essayer et donc d’éviter le conflit.

HAUSSER LE TON peut suffire tout en lui indiquant ce que vous attendez de lui . Il comprendra que vous n’êtes pas content de lui. Ne jamais le frapper au risque de détruire la relation de confiance et parce que ce n’est pas un comportement acceptable et responsable.

L’IGNORER – On sait en général tous pratiquer cette méthode avec nos semblables lorsqu’on les trouve un peu « lourds »- Et bien, c’est identique avec les animaux. Ne pas prolonger ce moment fort désagréable pour lui au-delà de 10mn. Plus, et il aura déjà oublié la raison de votre attitude. Cela peut être renouvelé s’il recommence.

DIRECTION PANIER – L’équivalent du « coin » pour les enfants. L’occasion pour le toutou de se poser, de retrouver son calme et pour vous de reprendre la main de manière claire, autoritaire mais sans s’énerver. Libérer-le de cette contrainte après, maximum 10mn. Cela peut être renouvelé autant de fois que nécessaire.

L’ISOLER – Si après plusieurs réprimandes de votre part, il n’en fait qu’à sa tête, vous pourriez avoir envie de l’isoler dans une pièce…. oui mais alors 5mn grand maximum. Inutile de le punir longtemps, il aura déjà oublié la raison de la punition et sera désemparé d’être rejeté.

LA PROMENADE – Votre chien refuse d’avancer. Tout d’abord, interroger-vous sur la raison pour laquelle il ne veut plus marcher. Cela peut être de la fatigue, une gêne sous les coussinets, une appréhension, le lieu choisi pouvant lui rappeler un mauvais souvenir, une douleur. Rien qui relève de la désobéissance. Soyez attentif. Donc bien entendu, ne pas tirer sur la laisse violemment.

Donc, s’il ne veut pas avancer, et une fois que vous avez épuisez tous les mots et attitudes d’encouragement, prenez-le dans vos bras (si sa corpulence le permet), ou mettez-le sur ses 4 pattes s’il s’est assis ou couché et pousser le un peu aux fesses en ayant un ton ferme mais pas agressif. Autres solutions, changer de direction ou jouer avec lui pour détourner son attention comme indiqué plus haut.

NON AUX COLLIERS A IMPULSION ELECTRIQUE ANTI-ABOIEMENTS – pratique contraire aux droits français et européen.

30 Millions d’amis alertent sur le fait que ces colliers -dont l’utilisation vaut un rappel à la Loi car oui, c’est une technique de dressage illégale en France- sont encore vendus et utilisés dans notre pays. Nous attendons des pouvoirs publics que cela soit sanctionné plus sévèrement puisque interdit par la Loi.

Ces colliers sont extrêmement douloureux pour nos compagnons dont les hurlement ne font que provoquer de nouvelles déchargent électriques. Ils se déclenchent dès que le chien aboie, que ce soit de joie, par jeu etc.. et ce même si la situation n’est pas à sanctionner. Ils engendrent forcément de graves troubles du comportement ce qui ne fait qu’aggraver la situation. Leur fonctionnement : ils envoient une décharge électrique à l’animal dès qu’il aboie ou peut même, grâce à une télécommande, être actionné par le maître selon son désir.

Article de 30 Millions d’amis pour plus de précisions.

NON AUX COLLIERS ETRANGLEURS – qu’ils soient semi-étrangleurs, étrangleurs, et bien entendu à piques – non à la peur, la douleur et la violence

Il existe même ce type de collier pour les chiots qui pourtant ne demandent qu’à apprendre ; mais pour cela il leur faut la patience et la compréhension de son maître ou de sa maîtresse. Pour certains, cela s’avère trop leur demander d’où l’utilisation d’un collier étrangleur. Les chiots seront donc élevés dans la peur la douleur et la violence.

Quel que soit le type de ces colliers, quel que soit l’âge de l’animal, ils sont à proscrire car la relation chien/maître devrait avant tout être une relation de confiance, complicité et bien entendu d’affection et d’attentions. Tout ce que ce type de colliers voue à l’échec. Plus encore, la violence de ces traitements pousse souvent le chien à l’agressivité et donc à subir encore plus d’étranglements.

Quant-aux colliers à piques dont les pointes se déploient pour piquer le cou de votre chien lorsque vous tirez dessus – en vente libre, sans explication en dehors d’un simple mode d »emploi- ils occasionnent très souvent de très graves lésions : déplacement des vertèbres, compression de la trachée, du larynx, lésions des cervicales, de la glande thyroïde, inflammations cutanées, jusqu’à des trous dans la peau…

Colliers anti-aboiements ou colliers étrangleurs, si vraiment vous ne pouvez maîtriser votre chien, tournez-vous vers les colliers qui émettent un son (colliers ultrasoniques) ou une odeur (colliers à diffusion d’odeur citronnelle). Parlez-en à votre vétérinaire. Faites-vous aider mais s’il vous plait ne faites pas subir ce type de torture à votre chien ; aimez-le.

LES RECOMPENSES

Elles sont innombrables. Câlins, bisous, mots gentils, jeux… et même friandises.

La bonne récompense est celle qui est donnée immédiatement après le bon comportement.

Elle doit être proportionnelle, et correspondre à ce qu’apprécie le chien. Des câlins à un chien qui n’aime pas cela, ne sera évidemment pas à faire. Elle peut être systématique pendant le temps qui sera nécessaire à votre chien pour acquérir les bons réflexes. C’est vous qui connaissez le mieux votre compagnon ; vous saurez lui faire plaisir et agir en conséquence.

Les chiots

Il n’y a pas à ré-inventer les règles de base qui sont clairement énoncées par 30 MILLIONS D’AMIS, -décidément source exceptionnelle d’informations et conseils- sur ce sujet.

Donc, si je reprends les grandes lignes de leur article, cela revient à mettre en pratique 5 règles essentielles. Je vous recommande de lire leurs conseils très détaillés, au-delà des titres repris ci-dessous.

  • L’apprentissage de la propreté
  • Le repas au bon moment
  • Marcher en laisse
  • La socialisation
  • Des petits moments de solitude

Eviter les tapis, journaux etc.. que vous lui auriez prévus pour faire ses besoins. Il aurait par la suite, beaucoup de mal à comprendre qu’il doit ne plus le faire lorsque vous l’aurez décidé.

SOYEZ COHERENT DANS VOS DEMANDES – IL LE SERA DANS SES ACTES.

ARTICLE DE LA SEMAINE PROCHAINE / EDUCATION – LE CHAT

…. et n’oubliez pas de consulter les actualités sur la condition animale (page « le chopé du web) et de me faire parvenir vos éventuelles questions (page Questions/réponses)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s