Dangers au fil des saisons – l’été et nos animaux

Sommaire : la chaleur – les parasites – l’abandon

« Il n’y a pas de passagers sur le vaisseau Terre. Nous sommes tous des membres de l’équipage ». Marshall McLuhan


20 juin – L’été pose ses valises. Il se sait attendu et s’empresse de déballer ses trésors fleuris et fruités, la sage passiflore, l’aventureux bougainvillée, la framboise et l’abricot…. C’est le temps des soirées sous un ciel étoilé, le temps des vacances mais, car il y a un mais, également celui de dangers pour nos animaux. Quels sont-ils ?


LA CHALEUR

Chats et chiens ne sont pas physiquement aptes à faire face à de fortes chaleurs. Contrairement à nous, ils ont de grandes difficultés à réguler la température de leur corps : ils ne peuvent en effet produire que très peu de transpiration . Confrontés à de fortes chaleurs, de nombreux risques les guettent, tels que les défaillances cardiaques ou respiratoires (prioritairement les animaux au nez écrasé ou avec pathologie pulmonaire), les coups de soleil sur les parties de leur corps dépourvues de poils (il existe des crèmes solaires pour animaux) et, très graves, les coups de chaleur.

Soyez vigilants aux premiers signes de mal-être. S’il a des difficultés à respirer, un halètement inhabituel avec une forte salivation, consultez en urgence un vétérinaire en ayant pris soin d’envelopper votre animal dans un linge humide. En cas de coup de chaleur, son état va empirer rapidement : vomissements suivis d’une grande agitation, puis œdème cérébral, cyanose, abattement, convulsions et la mort. Conseils véto : comprendre, repérer et agir face aux coups de chaleur chez nos chiens et chats


PRECAUTIONS A PRENDRE

Comment rafraichir nos animaux – vidéo de 30 millions d’amis.

Comme il est indiqué dans la vidéo, éviter de promener votre animal aux heures les plus chaudes (début d’après-midi) car il risquerait le coup de chaleur mais également de se brûler les coussinets sur le bitume ou dans le sable. Comment savoir ce qu’il peut ressentir dans ce cas-là ? Très simple : si vous ne pouvez y poser votre main sans ressentir de la chaleur, dites-vous bien qu’il en est de même pour votre compagnon qui n’a pas, lui, la possibilité de décider d’y mettre fin.

Si vous projetez d’amener votre chien au bord de l’eau, je vous conseille de lire l’article ‘Cet été, tous à l’eau » de « La patte blanche » dans lequel il est question d’ombre, de sel de mer, de bactéries dans l’eau, de sable.

Chaque année, les mêmes témoignages d’animaux secourus après être restés fermés dans une voiture en plein soleil. Certains n’ont malheureusement pas eu cette chance et ne sont plus de ce monde.

Une seule consigne : ne jamais laisser un animal seul dans une voiture en cas de chaleur, que ce soit à l’ombre ou même la fenêtre entre-ouverte (l’ombre peut laisser place au soleil et l’air chaud n’aide en rien) : 22° à l’extérieur du véhicule en pleine chaleur = 45° en 20mn seulement à l’intérieur.

Photo de Yoss Cinematic sur Pexels.com

Que faire si vous êtes confrontés à cette situation : L’article 20 de la loi du 6 janvier 1999 est clair : 1/ prévenir police ou gendarmerie 2/Si vous estimez que la situation est urgente et que vous ne pouvez pas attendre les secours, vous êtes en droit de prendre la décision de briser une vitre pour porter secours à l’animal en détresse. Il est recommandé de s’entourer d’au moins deux témoins qui pourront attester de votre bonne foi si une action par le propriétaire de la voiture est intentée par la suite.

Attention aussi à ne pas laisser passer la tête de votre animal par la vitre même si cela peut paraître agréable pour lui, il risque sa vie suite à une collision avec un obstacle. De plus, ce n’est à conseiller ni pour les yeux ni pour les oreilles.


LES DANGERS DE DAME NATURE

Dans les champs et en forêts se trouvent de nombreux dangers dont on peut limiter les effets en inspectant quotidiennement, la fourrure de notre animal (chat, chien…) dès l’instant où il a accès à l’extérieur.

Photo de Artem Beliaikin sur Pexels.com

LES PARASITES – Les plus préoccupants sont les tiques (extrait de l’article « Dangers au fil des saisons – le printemps et nos animaux » du 13 mars derniers).

Ce sont des parasites qui peuvent transmettre à nos animaux de compagnie de nombreuses maladies graves : la piroplasmose  (anémie, insuffisance rénale, toxicité sur le foie…. Les cas les plus sévères peuvent entraîner la mort) – l’ehrlichiose (abattement, fièvre, douleurs articulaires… Dans les formes les plus graves, l’animal peut décéder). La borréliose (rare chez le chat mais aujourd’hui courante chez l’humain ! appelée aussi maladie de lyme : insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, problèmes cutanés, nerveux et décès de l’animal). CHVA

Les tiques sont faciles à repérer de la main, car leur corps se gonfle du sang aspiré et forme une excroissance à la surface de la peau. Ne pas oublier les coussinets, derrière les oreilles…

Si vous découvrez une ou plusieurs tiques sur votre animal, retirez la (les) au plus vite avec un crochet tire-tique (mode d’emploi dans la vidéo ci-après) puis veillez les jours suivants au bon état général de votre animal. Si vous souhaitez ne pas le faire vous-même, votre vétérinaire s’en chargera et vous conseillera un traitement.

Il existe aujourd’hui des répulsifs à ultrasons contre les puces et les tiques tant pour les chats, les chiens, que les êtres humains. Il s’agit d’un petit appareil très léger à glisser au collier de votre animal. Les utilisateurs sont partagés sur l’efficacité et je n’ai pas trouvé d’études sur le sujet la confirmant ou l’infirmant. Attention – nous savons que tout collier est source d’étranglement pour le chat : donc à proscrire pour nos félins. Mais pour nos chiens, pourquoi ne pas l’essayer, Son prix de moins de 25 €.


LES EPILLETS – C’est un morceau de l’épi d’une graminée qui se fixe aux poils de votre animal et peut parfois s’introduire dans les oreilles, entre les coussinets, sous la peau ou dans les yeux. Une fois sous la peau, les mouvements du corps de l’animal peuvent le faire progresser loin dans le corps de notre chien ou chat, provoquant douleurs, abcès et davantage. Il arrive que l’on doive en extraire des poumons.

L’inspection régulière des poils de votre compagnon, et votre vigilance face à certains comportements (grattages intensifs, douleurs à la marche…) est ce que vous pouvez faire de mieux pour repérer les épillet, les retirer et éviter ainsi des complications.


Le plus grand des dangers pour les animaux de compagnie en période estivale

L’ABANDON

De tous les dangers de la période estivale, l’abandon est le pire car c’est, volontairement, en connaissance de cause, qu’un maître choisit d’exposer son compagnon à des moments de grandes souffrances pouvant le conduire à la mort.

Pour rappel, l’abandon « sauvage » d’un animal de compagnie est considéré par la loi comme un acte de maltraitance. Tel que le prévoit l’article 521-1 du Code pénal, il est donc passible de 30 000 € d’amende et de  deux ans d’emprisonnement. Tout propriétaire d’un animal de compagnie doit savoir qu’il a la possibilité d’abandonner légalement petit compagnon. Il doit le confier à la SPA. 

Tous les ans, le même constat : encore et toujours des abandons de chiens et de chats à l’approche des vacances, fléau contre lequel luttent sans relâche les associations, dont la SPA (ci-après leur campagne 2020).

60 000 animaux domestiques sont abandonnés chaque année durant la période estivale selon la Fondation 30 millions d’Amis. C’est plus de la moitié de la moyenne nationale qui s’élève à 100 000 abandons par an.

Pourquoi abandonner son compagnon à l’approche des vacances : difficultés financières pour le faire garder ? difficulté de trouver des établissements accueillant les animaux ?

Des solutions existent : 30 millions d’amis met à notre disposition un lien et une application sur lesquels vous trouverez toutes les informations dont vous aurez besoin pour préparer vos vacances si vous avez un animal : modes de garde dont certains gratuits, choix d’ hébergements accueillant votre compagnon etc…. Vous pouvez également lire ou relire mon article « Les vacances – avec ou sans eux » du 15 mai dernier où se trouvent d’autres informations telles que les formalités pour un départ à l’étranger etc…


Photo de Pixabay sur Pexels.com

2 réflexions au sujet de « Dangers au fil des saisons – l’été et nos animaux »

  1. Coucou !! C’est vrai que les animaux ne sont pas épargnés en été. J’ai toujours peur que mon chien se retrouve avec des épillets dans les oreilles. Concernant la chaleur, il la supporte difficilement, donc on met les volets en voûte et on le confine aux heures critiques. Et j’avoue que je le rafraîchit avec un brumisateur 🤭
    Merci pour ce partage, bonne journée 😊

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s