POURQUOI LUI, et pas lui – Adoption

VOULOIR LA NATURE A NOTRE IMAGE
VOULOIR LA NATURE A NOTRE IMAGE

LE COUP DE FOUDRE

Il vient vers vous. Il vous tend une patte à travers sa cage. Il multiplie les va-et-vient, allant même jusqu’à enjamber ses petits compagnons d’infortune, ne cherchant qu’à monopoliser votre attention. Il enchaîne des jappements ou miaulements à vous faire oublier tous les critères de choix avec lesquels vous étiez venus. Et si vous doutiez encore, glissez votre main entre les barreaux pour la grande scène des léchouilles et gratouilles. Ok, vous savez maintenant que ce sera lui et seulement lui.

C’est le coup de foudre ! Limite larmes aux yeux… mais si, mais si…

Et c’est bien ce formidable élan l’un vers l’autre qui s’est joué entre Clio et sa maîtresse. Vidéo 30 millions d’amis – Il n’y a plus alors qu’à souhaiter que le refuge, qui connait bien ses pensionnaires, le valide pour un futur bien-vivre ensemble réussi.

JE NE VEUX PAS D’ANIMAL DE REFUGES

Nombreux sont encore de futurs adoptants à boycotter les refuges par crainte de se voir « refiler » un animal traumatisé, capricieux, malpropre ou violent.

Pourtant, la majorité des animaux pris en charge par les refuges ont déjà partagé une vie de famille, ont été choyés. Ils sont de tout âge, toute race, tout caractère . Victimes de divorces, de mutations professionnelles, d’allergies (souvent feintes), d’incapacité physique ou de décès, ils se retrouvent un jour en refuge totalement désemparés face à cet abandon.

Les plus âgés de ces pensionnaires sont souvent déposés par la famille de personnes âgées décédées ou ayant intégré une structure type Ehpad. Pour faciliter leur adoption -difficile du fait de soucis de santé probables en raison de leur grand âge- certaines associations les proposent sans frais d’adoption, en « panier-retraite », prenant à leur charge les coûts vétérinaires en totalité ou partiellement selon les cas.

Alors oui, et heureusement, il y a dans les refuges des animaux ayant un passé douloureux, ne faisant plus vraiment confiance à l’humain. Ceux-là mêmes qui peuvent rester des années sans être adoptés car plus difficiles à confier. Une des tâches des employés des refuges auprès d’eux, est de leur réapprendre la confiance, leur procurant soins et attentions, par affection mais aussi pour ne pas les couper socialement. Ces animaux ont une capacité immense à pardonner et sont souvent ceux qui sont le plus en demande d’affection. Regardez cette vidéo, il n’y a rien à ajouter (attention début difficile) Youtube – Mille mercis aux employés des refuges.

En réalité, ces animaux ne seront confiés qu’à des adoptants s’engageant à s’occuper d’eux en toute connaissance de cause, et seulement si le refuge les estime capables de les comprendre, de faire preuve de patience et de les faire évoluer dans un environnement stable et sécurisé pour chacun.

JE LE VEUX MAGNIFIQUE ET RACÉ

De nombreuses études aboutissent à la conclusion que nous adoptons de préférence des animaux présentant des qualités physiques et psychiques que nous apprécions chez nous (des traits similaires, une énergie identique). Notre narcissisme et l’image que nous voulons donner de nous-mêmes, nous orientent dans le choix d’un compagnon à quatre pattes. Psychologie.com – En effet, nous allons être attiré par une image qui nous plait ou qui pourrait plaire à qui nous voulons plaire.

En 2004, Michael Roy et Nicholas Christenfeld, psychologues de l’université de Californie à San Diego, ont réalisé une expérience surprenante. Ils ont présenté à des participants une photo d’un propriétaire de chien puis les photos de deux chiens, dont l’un était le sien… Les participants étaient capables de deviner la bonne réponse. «Les résultats, écrivent les chercheurs, suggèrent que quand les gens choisissent un animal, ils en cherchent un qui, d’une certaine manière, leur ressemble». L’expérience ne fonctionnait en revanche qu’avec des photos …de chiens de race. Narcissisme quand tu nous tiens !

Mais, lorsque le narcissisme (qu’il soit physique et/ou comportemental) est le seul moteur à l’adoption, cela peut conduire, lorsque l’animal évolue au cours de sa vie, à un véritable désamour pouvant aller jusqu’au rejet.

Entendu lors d’abandons à la SPA (non-exhaustif) :

  • « Je le trouve moche. »
  • « Sa couleur ne me convient pas, après réflexion. »
  • « Je le ramène car il louche et j’ai peur qu’il soit aveugle… »
  • « Il est trop sociable. »
  • « Il est trop câlin, en fait c’est un chien de canapé. »
  • « Il perd ses poils. »
  • « Elle fait du bruit quand elle va dans sa litière. »
  • « Il éclabousse quand il boit dans sa gamelle. »

Alors évidemment, choisir spécifiquement un animal qui pourrait renvoyer de nous une image dévalorisante et pathétique aux yeux de certains, est un choix délibéré et assumé. De la part de tous les laissés-pour-compte, infirmes, éclopés, abîmés de la vie patientant dans les refuges…. MERCI

JE LE PREFERE INTELLIGENT

Là encore, un brin de narcissime ? Pour certains adoptants, peut-être.

Plus vraisemblablement, le désir d’accueillir un compagnon qui sera attentif aux demandes et suivra les indications données calmement par un maître n’ayant aucune envie d’obtenir la médaille du lancer de bâton, ou de la marche sportive.

Une étude de Stanley Coren, chercheur américain, révèle que l’intelligence du chien dépend à 51 % de sa génétique mais aussi à 49% de son environnement. Cela signifie qu’il y a bien évidemment des variations individuelles au sein d’une même race de chiens et que, plus est chien est stimulé, plus on développe son intelligence définie selon trois critères : instinctive, d’adaptation à des situations, d’intelligence au travail. Cf – Livre de Stanley Coren – L’intelligence Des Chiens – Testez Leur Qi Selon Leur Race Et Leur Faculté D’adaptation Et D’obéissance 

Ceci dit, quelles que soient les sources d’information, trois races se partagent systématiquement le podium : 1. le border collie – 2. le caniche – 3. le berger allemand.

J’EN VOUDRAIS UN « NEUF »

Attendrissants les films où l’on voit un enfant tirer sur le ruban doré d’une grosse boite qui vient de lui être offerte par le Père Noël ou pour son anniversaire, laissant apparaître un chiot trop chou, ou un chaton si mignon, un joli nœud autour du cou !

Pourquoi vouloir adopter un jeune animal plutôt qu’un adulte !

Parce-qu’il est adorable, cela est certain. Craquant à fond, ça l’est tout autant. Et c’est vrai, vous pourrez totalement encadrer son éducation telle que vous la souhaitez sans avoir à être confronté à d’anciennes habitudes qui pourraient vous déplaire. Peut-être pensez-vous que vous serez tout-puissant face à cette petite boule de poils dont la seule préoccupation parait être de se nourrir et de jouer… En fait, ce n’est pas si simple (propreté, éducation etc….).

L’adoption d’un animal est un acte responsable, pour la durée de vie de celui-ci (en moyenne 13 ans pour un chien et 17 ans pour un chat). Si vous n’êtes attiré que par les chiots ou les chatons, vous n’êtes pas en capacité d’adopter. Peut-être plus tard…ou jamais.

Entendu lors d’abandons à la SPA (non-exhaustif) :

  • « Il est trop vieux, on va garder sa laisse. Vous avez des chiots ? »
  • « Il a 9 ans, ça vit 11 ans donc vous pouvez l’euthanasier. »
  • « Il a 19 ans, il miaule trop fort. »
  • « Il est malade. »

Chiots, chatons, adultes, seniors tous sont concernés par cette horrible constatation : cette année, 2019, la France a été reconnue comme championne des abandons en Europe.

IL EST NOIR !

Si un chat noir croise votre chemin, cela signifie qu’il va quelque part – Groucho Marx

Beaucoup encore n’adoptent pas de chats ou de chiens noirs par superstition. Les associations appellent ces bannis leurs « perles noires ». Comment de nos jours, pouvons-nous encore refuser notre affection à un animal en raison d’une couleur !

J’ai traité ce sujet dans mon article du 23 Août « Les idées reçues – le pigeon – le chat » – https://toutpoiletcompagnie.fr/2019/08/23/les-idees-recues-1-2-le-pigeon-le-chat/#more-1744

VOULOIR LA NATURE A NOTRE IMAGE

…. et merci à Majo initiatrice du coup de coeur

PROCHAIN ARTICLE (vendredi 4 Octobre)

« Infos – Chopé du Web de Septembre 2019 »

2 réponses sur « POURQUOI LUI, et pas lui – Adoption »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s