Protection animale – Ça s’est passé en 2019 – Part. 1

Sommaire – Classe politique/cause animale – Parti animaliste – Spectacles avec animaux sauvages – Réserves/sanctuaires protection animale – Photo de Jeffrey Czum

“L’espoir est un scepticisme. C’est douter du malheur un instant.” Paul Valéry


Tout au long de l’année 2019, que s’est-il passé ?

Prises de positions politiques et la condition animale – Qu’en a-t-il réellement été en 2019 ? – L’observatoire Politique & animaux rend compte de l’action des politiques sur la condition des animaux de L214 vous renseignera sur les actions concrètes de chacune des personnalités composant la classe politique française.

Selon une étude IFOP du 22 février 2019, après deux ans de mandats, six Français sur dix (60%) se déclarent mécontents de l’action gouvernementale en matière de protection animale dont 20% sont même “très mécontents”. En effet, 89% des Français déclarent que la protection animale est pour eux une cause importante, ils sont même 49% à affirmer qu’elle est “très importante” contre moins d’un tiers (32%) il y a 8 ans.

26 mai 2019 – Le Parti animaliste crée la surprise aux européennes parmi les « petits » – Le parti, créé en 2016, obtient 2,2 % des voix, doublant son score des législatives de 2017. Le début d’une grande histoire !

Animaux sauvages / divertissement

Photo de sergio souza

La prise de conscience de la souffrance des animaux captifs et l’importance qu’elle revêt pour nombre d’entre nous qui n’hésitent pas à le faire savoir haut et fort, commencent à porter leurs fruits. 2019 a été riche en résolutions allant dans le sens de la protection des animaux sauvages utilisés pour divertir les populations.

De très nombreuses villes françaises (liste communiquée par Politique-animaux) ont pris des arrêtés pour bannir toute installation de spectacles d’animaux sauvages sur leur territoire, dont Paris en 2019. Sont hélas exclus, à ce jour, les spectacles ayant lieu dans des endroits privés, tel que le Cirque d’hiver à Paris, propriété du cirque Bouglione. Ce que la législation ne permet pas encore, les spectateurs le peuvent.

Mischa – Bony – Glasha – Suite aux vidéos d’Aves France et à celles de One Voice France démontrant les conditions de détention épouvantables des 3 ours d’un couple de dresseurs, la Ministre de la transition écologique et solidaire est intervenue permettant ainsi à des associations de leur venir en aide. Malheureusement, l’état de santé de Mischa était tel qu’il a succombé peu de temps après son placement. Bony et Glasha récupèrent, l’un au refuge de l’Arche, l’autre au Bear Park Black Forest – Une nouvelle vie que nous espérons définitive (vidéo Aves France). Photo de Photo de Rasmus Svinding

Dans de nombreux pays, pour certains sur plan national, pour d’autres partiellement (selon les villes), tout spectacle avec animaux sauvages est désormais interdit, que ce soit des animaux nés en captivité ou « prélevés » sur leurs lieux de vie. Législation sur les cirques dans le monde – Cirques de France – mise à jour février 2019. En septembre dernier, le Danemark a déclaré avoir acheté les 4 derniers éléphants de cirque du pays afin de les mettre à l’abri jusqu’à la fin de leurs jours.

Des cirques sans animaux voient le jour et obtiennent un franc succès auprès des spectateurs : show 100% humain, éco-cirque de André-Joseph Bouglione, cirques présentant les animaux sauvages en hologrammes grandeur nature etc..

Des voyagistes, tels que Booking.com, Tripadvisor et Airbn’b s’engagent à ne plus promouvoir, ni proposer des activités exploitant les animaux sauvages.

En ce qui concerne les delphinariums/aquariums et malgré les preuves de maltraitance qu’inflige la captivité dans de telles conditions, peu d’évolution en 2019 si ce n’est l’adoption par le Canada, en juillet de la loi « Free Willy » interdisant la capture et la captivité des cétacés. La Croatie et la Finlande viennent d’opter également pour la fin des delphinariums. Avancées dans le monde – communication 30 millions d’amis – Selon une Etude IFOP 2018 –  7 Français sur 10 sont opposés à la captivité des dauphins et des orques dans des parcs aquatiques à des fins de divertissement. Tout espoir est donc permis.

Les zoos – Le combat d’idées perdure, entre, pour les uns, la justification de la protection des espèces et pour les autres, la dénonciation de lieux de souffrance animale, n’ayant de but que mercantile, ainsi que des conditions souvent dramatiques pour les espèces concernées lors de « prélèvements » en milieu naturel. Faut-il fermer les zoos – Le figaro

Sanctuaires protection animale – Réserves vie sauvage

Depuis quelques années, de nombreux sanctuaires et réserves pour animaux sauvages se sont créés, les uns pour offrir à des animaux issus de sauvetages (cirques, fermes, abattoirs…) de nouvelles conditions de vie propices à leur bien-être, les autres pour permettre à la bio-diversité (faune, flore ….) de prospérer dans un milieu naturel protégé, notamment de la chasse.

Il a été annoncé l’ouverture en 2022 d’un sanctuaire pour éléphants rescapés de cirques et de zoos ne pouvant être réintroduits dans leur milieu naturel. Rendez-vous donc en 2022 dans le Limousin pour fêter la naissance d’Elephant Haven.

En 2019, une nouvelle réserve dans le Vercors -VERCORS VIE SAUVAGE- a été acquise par l’ASPAS, grâce à leur travail et la générosité de leurs adhérents, de donateurs, de grands mécènes privés et fondations et de simples amoureux de la nature pour une partie du budget (notamment sur les plateformes de financement participatifs HelloAsso et Gofundme),

Il y a encore moins d’un an, les animaux sauvages servaient de proies à des chasseurs qui venaient dans cet enclos de 200 hectares en plein cœur du Vercors pour des safaris privés. Le mercredi 27 novembre, a été signé l’acte de vente !  Bravo à l’ASPAS et merci à tous ceux qui ont permis la réussite du projet.

Soyez guetteur de nature à sauvegarder un peu partout en France.

Message de l’ASPAS : « Si vous apprenez la mise en vente de milieux naturels riches en vie et répondant aux critères souhaités, informez-nous rapidement en nous donnant toutes les précisions nécessaires afin que le Conservatoire puisse éventuellement s’en porter acquéreur (après avis du comité scientifique) ».

Vous pouvez contacter l’ASPAS au sujet des Réserves de Vie Sauvage
par courrier à ASPAS – BP 505 – 26401 CREST Cedex
par mail à direction@aspas-nature.org ou par téléphone au 04 75 25 10 00. https://www.aspas-nature.org/reserves-vie-sauvage/appel-a-dons/


Coup de coeur au dernier salon du M.I.F. (Made in France) pour BIOTY’CROC – Aliments complets pour chiens et chats – bio premium (volaille bio élevée en plein air) – MES CHATS ADORENT et je recommande – https://www.biotycroc.com/

Photo de Jeffrey Czum sur Pexels.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s