Protection animale – Ça s’est passé en 2019 – Part. 2

Sommaire – Expérimentation animale – Photo de Johannes Plenio sur Pexels.com

« L’homme est l’unique animal qui peut rester en bons termes avec ses victimes, jusqu’à ce qu’il les dévore ». Samuel Butler


EXPERIMENTATION ANIMALE

L’expérimentation animale dans les laboratoires est utilisée tant à des fins scientifiques (essais toxicologiques, pharmaceutiques…), qu’à des fins commerciales (tests pour la production de produits d’hygiène, ménagers, cosmétiques, alimentaires…).

Communication de Mai 2019 de l’association One Voice – Cette association a mené plusieurs actions afin que l’état Français se conforme enfin aux règles européennes qui exigent des États membres des statistiques annuelles sur l’expérimentation animale. Les fameux chiffres ont été publiés le 30 avril 2019 par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Toutes espèces confondues : 1 914 174 victimes en 2017 contre 1 918 481 en 2016. Il est aussi souligné que 40 000 animaux (+ 12%) sont plusieurs fois réutilisés dans différentes expériences.  Contrairement à ses voisins européens qui financent des programmes ambitieux, la France se contente du service minimum. Libération (mars 2018)

La régle des 3R (réduire/raffiner/remplacer) Inserm, les solutions alternatives à l’expérimentation sur les animaux ne sont que peu ou pas appliquées. Pour la formation et l’enseignement supérieur, la France utilise 34 280 animaux, et le Royaume-Uni 1 438. Cherchez l’erreur ! La Croix Avril 2019 – Il est pourtant possible de réduire l’expérimentation animale de façon significative, ainsi que le démontre le leader de la recherche médicale sans animaux, Epithelix – Université de Genève

On pourrait également s’interroger sur la justification de l’efficacité du rapprochement « modèle animal » vs le « modèle humain » sachant que, bien que testés sur des animaux, nombre de médicaments (et produits divers) s’avèrent inadaptés, dangereux ou même mortels une fois utilisés sur l’homme et donc retirés de la vente chaque année.

Je reviendrai plus en détail sur ce sujet dans un prochain article,

2019

Grâce aux actions soutenues et aux pétitions menées par des associations de protection animale, telles que ONE VOICE, PETA, ANTIDOTE Europe qui a mené l’ICE (Initiative citoyenne européenne Stop vivisection actuellement entre les mains des députés européens….) et d’autres, quelques entreprises prennent d’elles-mêmes des décisions en faveur des animaux (pression citoyenne ?), des magistrats prenant même position courageusement contre des projets générant davantage de souffrance animale.

Rappelons qu’une ICE n’est pas une pétition ! Il s’agit de recueillir un million de signatures dans tous les Etats membres de l’UE en l’espace d’une année. Un nombre minimum de signatures est requis dans chaque Etat. Alors qu’une pétition n’a aucun pouvoir contraignant sur son destinataire, si une ICE a bien réuni les signatures, la CE est obligée d’écouter les organisateurs et de donner une réponse écrite et publique.

Photo de Artem Beliaikin

Certains grands groupes mondiaux renoncent définitivement à l’expérimentation animale.

Le 3ème plus grand groupe pharmaceutique au monte, Pfizer, s’est ainsi engagé à ne plus mener et financer le test cruel de la nage forcée – Des campagnes menées par PETA et leurs affiliées internationales ont poussé Pfizer à rejoindre d’autres leaders de l’industrie pharmaceutique, dont Johnson & Johnson, Roche, AbbVie, Boehringer Ingelheim, Sage Therapeutics, AstraZeneca et Novo Nordisk A/S, en interdisant le test de la nage forcée. Peta

Robertet, gérant de l’arôme – Suite aux discussions avec Peta Etats-Unis, -Robertet rejoint la liste croissante de dizaines d’entreprises, parmi lesquelles Barilla, la société Coca-Cola, la société Kellogg, Kikkoman, Lipton, Ocean Spray, PepsiCo et d’autres, qui ont collaboré avec des scientifiques de Peta États-Unis pour remplacer les tests sur animaux par des modèles de recherche n’utilisant aucun animal, plus efficaces, éthiques et moins coûteux. Peta

La Texas A&M University – Après deux ans et demi de campagne menée par PETA États-Unis et la pression de milliers de personnes, la Texas A&M University (TAMU) ferme définitivement son programme d’élevage canin. Elle cessera de se faire reproduire délibérément des chiens pour développer la dystrophie musculaire – une maladie invalidante, douloureuse et irréversible. Peta.-

Et la victoire incroyable que fut celle du combat de One Voice pour contrer l’arrêté préfectoral de l’Yonne qui autorisait l’augmentation de la capacité d’accueil de l’élevage de Mézilles élevant des Beagles et golden retrievers pour l’expérimentation animale. Grâce à One Voice, et à la mobilisation citoyenne autour de ses pétitions, la décision de  la cour d’appel de Paris interdisant à One Voice d’utiliser les informations collectées par l’huissier prouvant la souffrance des chiens, a été annulée par le tribunal administratif de Dijon mettant ainsi fin au projet d’extension de cet élevage. Mille mercis à ces magistrats.


Cela peut paraître peu par rapport à toute la souffrance animale liée à ces pratiques, mais cela démontre la montée de la prise en compte politique, économique et commerciale de l’intérêt de ce sujet pour les populations. Alors, il n’y a pas à hésiter : signez des pétitions pour défendre les animaux et faites connaître votre position.


Vidéo de la semaine


Coup de coeur au dernier salon du M.I.F. (Made in France) pour BIOTY’CROC – Aliments complets pour chiens et chats – bio premium (volaille bio élevée en plein air) – Mes chats adorent et je recommande –

https://www.biotycroc.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s