Post-adoption – Accueil

« Le bonheur ne se cherche pas : on le rencontre. Il n’est que de savoir le reconnaître et de pouvoir l’accueillir ». Françoise Giroud Photo de Pixabay sur Pexels.com


IMPORTANT – Depuis le 16 Avril, il est de nouveau possible d’adopter dans les refuges pour éviter leur saturation et les euthanasies qui en auraient découlé. Tous les refuges sont concernés, pas seulement ceux de la SPA. Ces adoptions, appelées adoptions solidaires, sont soumises à des étapes strictes et encadrées. Toutes les informations ici. La SPA tient également à rappeler que ces adoptions sont comme toutes les autres : responsables et définitives. « Les adoptants solidaires s’engagent à prendre soin de l’animal, à répondre à ses besoins tout au long de sa vie, et à pratiquer uniquement l’éducation positive ». Le moment venu, vous pourrez vous y rendre en remplissant l’attestation de déplacement dérogatoire et en cochant la case suivante : « déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants ».

Article précédent : Pré-adoption – Réflexion, anticipation


Le grand jour est arrivé :  Vous venez de l’adopter et, pour la première fois, lui ouvrez les portes de votre foyer. Il arrive et va sans doute commencer … par se cacher. On le comprend ! Nouvel univers, bruits inconnus etc… Il y a cependant des téméraires qui vont entreprendre immédiatement l’exploration de leur nouveau territoire. Il vous faudra penser à le protéger des endroits où il pourrait se coincer ou se blesser… et à sécuriser les bibelots auxquels vous tenez car votre nouveau compagnon n’en a aucune idée.

Laisser lui du temps. Il va vous observer, vos gestes, le ton de votre voix, etc… Surtout ne pas le brusquer. Eviter caresses, bisous et bras s’il n’en a pas envie. Une fois rassuré sur vos intentions, il vous le fera savoir en venant directement vers vous chercher les câlins. Selon son caractère cela peut varier entre 5 minutes et quelques jours. Vous en aurez déjà eu une petite idée sur place lors de son adoption. Quoi qu’il arrive, soyez patient.

Photo de Tranmautritam

Les gamelles sont prêtes (une pour l’eau, à renouveler tous les jours, l’autre pour la nourriture), la maison de toilette pour le félin (de préférence avoir un sable compact, plus pratique). Dans les premiers temps, prévoir tout cela dans un endroit calme.


Vous accueillez un chat : vous avez prévu des jeux, une panière à l’écart des allers et venues, un griffoir simple ou arbre à chats : à lui maintenant d’apprivoiser à son rythme son nouvel univers.

RAPPEL SECURITE (fenêtres, plantes etc…) – lire article précédent « Pré-adoption ».

Vous accueillez un chien : offrez-lui son plus grand plaisir : des balades dans la ville, à la campagne, sur la plage etc… et pas seulement les sorties pour satisfaire à ses besoins élémentaires matin et soir. Vous aurez ainsi des moments de complicités exceptionnels.

Photo de Jozef Fehér sur Pexels.com

ATTENTION  dès l’instant où vous vous trouvez dans un espace public ouvert à la circulation de voitures, motos… LAISSE OBLIGATOIRE. Nombre de visites chez le vétérinaire, sont dues à un choc avec un véhicule, sans compter ceux pour qui il était déjà trop tard pour des soins. Ne pensez pas qu’il vous écoutera forcément, qu’il n’est pas attiré par ceci ou cela. Vous vous tromperiez.

. Vous leur offrez de l’attention et de l’amour, ils vous le rendront au centuple.


Après l’accueil, voici venu le temps de l’EDUCATION. Je vous invite à lire mes articles :

Du 16 Août 2019 sur l’éducation du chat – Psychologie/patience/tolérance – les mots essentiels pour lui faire comprendre une attente de notre part – la propreté – les griffures – les comportements préoccupants .

Extrait : En appartement, permettez-lui d’étancher sa soif de curiosité en lui donnant une vue sur l’extérieur. Le va-et-vient des voitures, piétons etc… l’occupera. Attention à la sécurité (voir article PRE-ADOPTION – Sécuriser l’espace). Jouez avec lui, faites-le courir, bondir, tout ce qui peut stimuler son instinct de poursuite. Un grand moment de complicité joyeuse entre vous en perspective. Etre privé de stimulations peut le conduire à un état dépressif et un abandon total de lui-même, allant même jusqu’à la perte de l’appétit et l’absence de propreté, sans parler des problèmes de santé. Inutile donc, dans ces conditions, d’attendre de lui qu’il soit réceptif à vos demandes

Du 9 Août 2019 sur celle du chien – Communication/patience/Tolérance – Les sanctions – Les récompenses.

Extrait : Aboiements : dès son arrivée dans votre foyer, prenez le temps d’éduquer votre chien. Les aboiements intempestifs sont souvent source de conflits de voisinage pouvant amener au pire. Apprenez-lui à se passer de votre présence par paliers. En quelques mots, cela signifie le laisser seul 5mn la première fois par exemple, un peu plus la seconde etc… – Le féliciter s’il a été sage, le gronder (gentiment) dans le cas inverse.


Vidéo de la semaine – Galop aux Ecuries de l’Espoir


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s