Chiens et chats – leur alimentation

« “Ce n’est pas tant l’aide de nos amis qui nous aide que notre confiance dans cette aide.” ». Epicure- Photo de Pixabay


Les premiers temps, suivez les conseils des professionnels qui vous l’ont confié. La nourriture est différente selon l’âge, s’il est stérilisé ou pas (prise, s’il va à l’extérieur (plus de dépense d’énergie) ou pas, s’il a une pathologie ou pas, et même selon la race de votre nouveau compagnon en ce qui concerne les chiens.

Les quantités quotidiennes à donner : vous référer à ce qui est indiqué sur l’emballage du produit, mais de préférence demander à votre vétérinaire au fur et à mesure de l’évolution de votre animal.

Attention : Ne jamais donner d’aliments étiquetés « Veterinary ou renal » si votre vétérinaire ne vous l’a pas conseillé. Il s’agit d’aliments conçus spécialement pour une pathologie. Les effets pourraient être catastrophiques. Nous ne prendrions pas de médicaments contre telle ou telle maladie si nous n’en souffrons pas. Et bien, pour notre compagnon c’est identique.Attention : il ne faut pas donner aux chats des aliments pour chiens et inversement. Il ne s’agit pas de toxicité mais de composition très différente sur le plan nutritionnel. Nourrir un chat, un chien avec la nourriture de l’autre, peut donc conduire à des carences, parfois graves et pouvant être létales. En revanche, s’il arrive que l’un mange la nourriture de l’autre occasionnellement, pas de souci, car non-toxique. ANIMALAXY

Croquettes et/ou pâtée ? Les deux devraient être associées -bi-nutrition- au cours d’une journée ou en alternance un jour sur deux. Le premier avantage, et non des moindres, est que diversifier la nourriture, couvrira bien mieux l’ensemble des besoins nutritionnels de votre animal et évitera ainsi certaines carences.

En ce qui concerne les croquettes, veillez à ce qu’il ait toujours à boire, car s’agissant d’aliments déshydratés, ils peuvent à terme, causer de graves lésions aux reins si elles ne sont pas associées à de l’eau.

Alimentation végane. « Lorsqu’on a fait le choix de ne plus manger de produits animaux, il est paradoxal de nourrir son chat ou son chien avec le corps d’un autre animal n’ayant pas eu la chance d’être choyé. Veaux, poulets, cochons et poissons ont aussi le désir de vivre. Heureusement, aujourd’hui, sauf régime spécial lié à une pathologie, il est possible de nourrir chats et chiens avec une alimentation végane adaptée. » Article de Vegan pratique

Pour information, l’émission de « C’est au programme » sur la malbouffe chez nos animaux de compagnie.


Contrairement à ce qui est souvent dit, les chats aiment bien que leur nourriture soit diversifiée. Alors, si le fait que le vôtre ne devienne un vrai gourmet, et donc un peu difficile, ne vous effraie pas, faites-lui plaisir sauf en cas de prescription vétérinaire contraire, par exemple dans le cas de problèmes rénaux ou digestifs. Veiller cependant à ce qu’il n’y ait pas de grande différence nutritionnelle entre les différents aliments proposés, ce qui pourrait provoquer après ingestion de petits soucis intestinaux. Il est souvent conseillé d’introduire la nouvelle nourriture par étapes.

Ne donnez pas de lait qu’il soit de vache, de chèvre etc… cela est nocif. Le lactose non digéré peut être à l’origine de fermentations intestinales et de diarrhées. L’eau doit constituer leur seule boisson.

Photo de Guillaume Meurice

Si vous en avez la possibilité, choisissez de lui donner de petites quantités plusieurs fois par jour. C’est ainsi que les chats se nourrissent dans la nature. Sinon, pas de problème, il s’adaptera.

Vous pouvez aussi lui laisser de la nourriture à volonté. Oui, c’est vrai, dans les premiers temps il se peut qu’il se goinfre, le temps pour lui de comprendre qu’il peut ainsi se nourrir sans stress, à son rythme et selon ses envies. Il existe aussi des distributeurs de croquettes programmables.

Photo de Buenosia Carol

Composants analytiques – ci-dessous, valeurs moyennes conseillées pour un chat adulte sans pathologie particulière, basées sur les compositions de marques premium, et de certaines autres conseillées par des vétérinaires. Elles varient légèrement en fonction du type d’ingrédients utilisés (dinde, canard, thon, poissons blancs etc….). En ce qui concerne les céréales : il en faut mais en quantité réduite – la mention « sans céréales » peut signifier qu’elles ont été remplacées par de l’amidon, donc avec un peu plus de glucides.

CROQUETTESPÂTÉES / SACHETS
Protéines : entre 30 et 50 %
Graisses : entre 12% et 22 %
Fibres brutes : entre 1 % et 8 %
Glucides : entre 0 et 20 %
Cendres brutes : entre 5 et 8 % (10 % maximum)
Calcium : entre 1 et 2 %
Phosphore : entre 0,8 % et 1,1 %
Magnésium : inférieur à 0,1 %
Amidon : 13 %
Taurine : minimum 0,1 %
Protéines brutes : au-dessus de 7,0%
Cellulose brutes : entre 0,4 % et 0,6 %
Matières grasses brutes : au-dessous de 6 %
fibres brutes : entre 0,1 % et 1,7 %
Cendres brutes : au-dessous de 2,0%
Humidité : aux alentours de 81 %
Glucides : au-dessous de 3,60%
Calcium : entre 0,20% et 0,30%
Phosphore : moins de 0,30%
Sodium : entre 0,11 % et 0,23%
Magnésium : 0,02%
Potassium : 0,15 %
Sel : au-dessous de 0,60 %


Photo de Eddie Galaxy sur Pexels.com

Les besoins nutritionnels d’un chien sont différents selon la race, la taille, le poids, l’activité physique…Pour cela, il n’existe pas de préconisation générale concernant les composants analytiques. Je ne peux donc que vous inviter à demander conseil à votre vétérinaire au fur et à mesure de l’évolution de votre animal.

Ne pensez pas nourrir votre chien avec les restes de vos repas. Vous feriez erreur et mettriez sa santé en péril. Nos besoins nutritionnels n’ont rien à voir avec les siens et cela provoquerait un déséquilibre alimentaire avec des conséquences plus ou moins graves. C’est absolument à proscrire dans son intérêt.

Vous pouvez en revanche, lui préparer vous-même sa nourriture après vous être renseigné sur ses besoins vitaux en vitamines, minéraux etc.. Votre vétérinaire vous conseillera notamment sur l’ajout ou pas de compléments alimentaires minéralo-vitaminiques. Attention aux carences.

Photo de sergio souza

Contrairement aux chats, une fois que vous aurez trouvé ce qui lui convient, que ce soit vos petits plats, ou la nourriture industrielle, n’en changez pas -sauf prescription vétérinaire- car cela pourrait perturber son organisme.

Et pour vous aider à composer des petits plus pour le plus grand plaisir de votre compagnon, voici un guide très intéressant paru sur la page du blog « La patte blanche » qui se décrit ainsi : « …cette liste est un guide, elle ne se prête pas comme base de réflexion pour un apport journalier mais pour la confection de recette de friandises, de biscuits ou de petite gâterie ».

Attention – Si vous offrez des os à mâcher en cuir ou « peau de buffle » à votre chien, car ces produits n’étant pas considérés comme des aliments, le fabricant n’est soumis à aucune réglementation quant-à leur composition. Il est avéré que certains d’entre eux peuvent être dangereux de part les différents composants chimiques employés lors de leur fabrication et des risques d’ingestion – Dogs solutions (la fabrication de ce type de produit pas à pas) – Un doute ? Vous pouvez en parler à votre vétérinaire et vous faire conseiller car, semble-t’il, tous les os à mâcher ne subissent pas ces mêmes traitements. Cependant, difficile de s’y retrouver.


LE RAVITAILLEMENT

Préférez les marques Premium et celles conseillées par votre vétérinaire – Attention aux marques « discount » . Un prix bas signifie souvent l’emploi de matières premières médiocres, avec des protéines de moindre qualité, des excès de glucides etc.., le tout agissant sur la santé de votre animal (troubles cutanés, insuffisance rénale …).

Prenez le temps de lire la liste des ingrédients (le pourcentage de viande réellement utilisée) et les composants analytiques inscris sur l’emballage.

Photo de Oleg Magni s

OU ACHETER

Les cabinets vétérinaires : gamme restreinte, de bonne qualité mais chère.
Les boutiques spécialisées – on y trouve une gamme relativement large avec de bons produits… mais en général chers.
Les petites et moyennes surfaces – pratique pour des achats de dépannage – l’offre y est limitée et chère.
Les grandes surfaces – proposition de marques réduite, prix compétitifs, large éventail de prix et de qualité.
Les marques et sites spécialisés en ligne *

* Ce dernier mode de ravitaillement offre plusieurs avantages ; encore faut-il disposer d’internet chez soit.

  • Gamme extrêmement variée – des marques pour à peu près tout budget. Chaque produit a sa fiche détaillant la plupart de ses composants. Proposition pour tout type d’animal de compagnie, selon l’âge, l’activité, les pathologies éventuelles et même selon certaines races. Disponibles également à l’achat toute une gamme de soins, de jeux, d’accessoires etc…
  • Prix très compétitifs, d’autant qu’il est proposé plusieurs conditionnements favorisant la baisse du prix à l’unité. Opérations de déstockage, offres d’essai etc…
  • Compte fidélité : points comptabilisés en fonction du montant facturé et par la suite échangés par des produits ou cadeaux divers.
  • Livraison – La livraison est offerte à partir d’un certain montant d’achats (selon les sites entre 45 et 60 euros).
  • Réception des commandes. La livraison peut être faite directement à l’adresse que vous aurez indiquée (certains sites proposent des créneaux de livraison), dans des points relais (commerçants), ou à la poste.
  • Pour les personnes ayant des soucis de mobilité ou dans l’impossibilité de porter de lourdes charges, les livreurs le feront pour vous.

Suggestions parmi les nombreux sites existants

BIOTY’CROC – Croquettes bio, élaborées uniquement avec des volailles élevées en liberté. Sans arôme artificiel – Equilibré sur le plan nutritionnel – Fabrication française. Equipe toujours à l’écoute. Testé et approuvé par mes six chats 🙂

Trois sites spécialisés offrant une large gamme de produits livrés dans toute la France : BITIBAZOOPLUSWANIMO

En fait, je vous conseille de faire des comparatifs de prix/services selon les produits que vous comptez acheter et ensuite vous décidez.


2 réflexions au sujet de « Chiens et chats – leur alimentation »

  1. Bonjour Evelyne

    C’est toujours un plaisir de lire vos chroniques. Personnellement je commande la nourriture de mes poilus chez « la compagnie des animaux » qui est un site français créé par un cabinet vétérinaire dans l’Essonne (Viry Chatillon), la livraison est gratuite à partir d’un certain montant d’achat ou vous pouvez aller retirer vos produits commandés au cabinet vétérinaire.
    avec des prix compétitifs et beaucoup de choix. Et une démarche volontaire de faire travailler une petite entreprise en Île de France 😊
    Belle journée
    Françoise

    J'aime

    1. Merci Françoise. J’ai déjà acheté des antiparasitaires chez « la compagnie des animaux ». Je ne savais pas que c’était une entreprise française. Merci je ferai plus souvent appel à eux car c’est important pour moi. D’ailleurs, si de temps en temps, je mentionne plus particulièrement la marque de croquettes « Bioty’croc, c’est aussi pour cette raison là, en dehors du fait que leurs croquettes sont très bien. Jeune entreprise que j’ai découverte au dernier Salon du Made in France. En plus, ce qui ne gâte rien, l’équipe est très sympathique 🙂 – – Bonne journée, Evelyne

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s